Vidéo

SCOR Full Year 2016 Financial Results - Romain Launay - Group COO at SCOR

Consulter le rapport ESG 2016

Rapport ESG 2016 (Article 173)

Pour un développement durable et responsable.

Chez SCOR, nous sommes convaincus que la valeur pour les parties prenantes est tout aussi importante que la valeur pour l’actionnaire. Nous avons à cœur l’intérêt de nos parties prenantes et de la société dans son ensemble. La création de valeur partagée a toute sa place dans la vision que nous avons de notre métier. Signataire du Pacte mondial des Nations Unies (« United Nations Global Compact ») et des Principes pour l’Assurance Responsable (« Principles for Sustainable Insurance, of UNEP-FI, United Nations Environment Program – Finance Initiative »), SCOR tend en permanence vers cette création de valeur, en appuyant ses efforts sur cinq piliers : un cadre solide de gouvernement d’entreprise et de conformité, une politique de ressources humaines fondée sur des principes universels, harmonisés et non discriminatoires, la préservation de l’environnement, des mesures d’éthique et de transparence, et une entreprise citoyenne. Sur la base de ces cinq piliers, nous nous engageons dans une approche de valeur partagée à travers la responsabilité sociale de l’entreprise, dans l’intérêt de cette dernière et de toutes ses parties prenantes. 

  

 

  

 

 

 

GOUVERNANCE

SCOR accorde une attention toute particulière à l’adoption de principes exigeants en matière de gouvernance d’entreprise, une dimension qui participe de l’excellence de son cadre de gestion des risques (« Enterprise Risk Management »). Concerné au plus haut point par les principes d’un gouvernement d'entreprise de qualité, le Groupe se réfère depuis 2008 au « Code de gouvernement d’entreprise des sociétés cotées » publié par l’AFEP et le MEDEF.

 

Pour en savoir plus sur la Gouvernance d’entreprise

RESSOURCES HUMAINES

Avec le capital financier, le capital humain est la ressource essentielle d’un réassureur. Le capital financier assure la solvabilité, le capital humain assure la rentabilité. Or solvabilité et rentabilité sont les deux et principaux objectifs du Groupe. Il gère avec beaucoup d’attention à la fois le capital financier et le capital humain. En ce sens, un des avantages concurrentiels de SCOR réside dans sa capacité à attirer, mobiliser et optimiser les compétences et talents disponibles, de façon à atteindre un niveau d’excellence en matière d’expertise. Dans un marché aussi concurrentiel que la réassurance, c’est le capital humain qui fera la différence en permettant d’apporter une réponse appropriée, personnalisée, optimisée, à l’ensemble de nos clients. La stratégie du Groupe SCOR en matière de ressources humaines se fonde sur une approche rigoureuse et rationnelle qui doit valoriser la technicité, le leadership et la performance de celles et de ceux qui contribuent à son développement.

 

Pour en savoir plus sur les Ressources Humaines chez SCOR

ENVIRONNEMENT

La politique de SCOR en matière environnementale s’inspire des principes généraux  de respect de l'environnement  formulés dans les initiatives internationales auxquelles le Groupe a adhéré, notamment le Pacte mondial des Nations Unies, les Principes pour l'Assurance Responsable (UNEP-FI), la déclaration de l’Association de Genève sur la résilience et l’adaptation aux événements climatiques ou encore la déclaration en faveur d’une union face aux risques de catastrophes (« United for Disaster Resilience - UNEP-FI »). 

DÉCLARATION SUR LE CLIMAT

SCOR est signataire du Pacte mondial des Nations Unies depuis 2003 et de la Déclaration de Kyoto sur le climat, sous l’égide de l’Association de Genève, depuis 2009. Depuis 2012, SCOR est également membre fondateur des Principes pour l’Assurance Responsable (Principle for Sustainable Insurance) mis en place en vue de la conférence des Nations unies sur le développement durable (« RIO+20 ») par l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (United Nations Environment Program – Finance Initiative)

 

En outre, préalablement à la conférence de Paris sur le climat (COP 21), SCOR faisait partie des 39 entreprises signataires du Manifeste pour le climat des entreprises françaises (French Business Climate Pledge), qui se sont fermement engagées à lutter contre le changement climatique, dans l’optique de limiter le réchauffement de la Planète à 2°C.

SCOR est également signataire de la déclaration « United for Disaster Resilience » de l’Initiative financière du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), qui préconise une démarche commune face aux risques de catastrophes naturelles.

 

RÉDUIRE L’EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE SCOR

SCOR s’est fixé un objectif indicatif de réduction de 15 % de l'intensité en carbone de ses bureaux par employé d’ici à 2020, grâce à un renforcement de son efficacité énergétique, à une augmentation de la part des énergies renouvelables dans son mix energétique et à l’accélération du déploiement de systèmes de gestion environnementale sur tous ses principaux sites. Ces dernières années, le Groupe n’a cessé de mettre en œuvre des systèmes de gestion environnementale certifiés et de faire réaliser des audits d'efficacité énergétique dans ses principales implantations. Fin 2016, plus de 52 % des salariés du groupe SCOR travaillaient déjà dans des bureaux dotés d’un système de gestion environnementale certifié (ISO, EMAS ou HQE), tandis que les énergies renouvelables représentaient 48 % de ses achats d’électricité.

 

Répartition des sources d’émissions de gaz à effet de serre en 20161

1 - Inclue la « force radiative » et les gaz à effet de serre provenant d’autres occupants des locaux SCOR sur certains de nos emplacements. Plus d’informations sur l’étendue et la méthodologie utilisée pour le calcul de nos émissions de gaz à effet de serre sont disponibles dans notre document de référence SCOR.

 

CONSIDÉRATIONS ENVIRONNEMENTALES DANS LES STRATÉGIES DE PLACEMENT ET DE GESTION D’ACTIFS DE SCOR

Depuis six ans, SCOR suit une approche d’investissement immobilier créatrice de valeur tant pour ses actionnaires que pour la société dans son ensemble. En effet, le Groupe applique en permanence une stratégie proactive qui passe par l’acquisition de bureaux ayant reçu une certification écologique et par la mise en œuvre de programmes de rénovation de grande ampleur qui comprennent d’ambitieux objectifs environnementaux.

 

Le Groupe est propriétaire du tout premier immeuble de bureaux à énergie positive de France et investit dans des projets bas carbone à travers ses fonds obligataires. SCOR s’est fixé comme objectif d’investir plus de 500 millions d’EUR dans l’immobilier d’entreprise et dans les infrastructures à haute efficacité énergétique d’ici à 2020, tout en intégrant la contrainte carbone dans les autres catégories d’actifs dont il assure la gestion.

 

Au-delà de l’atténuation des effets néfastes sur l’environnement, SCOR joue également un rôle actif dans la promotion des stratégies d’adaptation au changement climatique en élaborant, en distribuant et en investissant dans des produits financiers de couverture des catastrophes naturelles (« obligations catastrophe » (Cat bonds) adossées à des contrats d’assurance ou « ILS »). C’est la filiale de gestion d’actifs du Groupe, SCOR Investment Partners, signataire des Principes pour l’investissement responsable (United Nations Principles for Responsible Investmentdepuis fin 2016, qui s’occupe du développement de cette activité.

 

Comme il l’a annoncé lors de la présentation de son plan stratégique "Vision in Action", le Groupe a lancé une analyse plus approfondie des problématiques climatiques associées à son portefeuille d’actifs. Plusieurs aspects sont examinés dans ce cadre, notamment les « actifs échoués » (voués à l’abandon du fait de la prise de conscience écologique), le positionnement du portefeuille dans un scénario de limitation du réchauffement à 2°C et l’évaluation de l’empreinte carbone des actifs du Groupe. 

 

UNE MODÉLISATION PLUS POUSSÉE POUR UNE PRISE DE CONSCIENCE ACCRUE

SCOR soutient de nombreuses initiatives destinées à faire avancer les connaissances sur les effets du changement climatique pour la société, tout en contribuant à la résilience climatique. De fait, en tant que réassureur, le Groupe contribue à la lutte contre le changement climatique, tandis que sa fonction d’investissement concourt à une stratégie d’adaptation, mais il vise également à améliorer l’adaptation elle-même en œuvrant à la compréhension et à la modélisation du risque climatique.

 

Le soutien aux stratégies d’adaptation au changement climatique est assuré depuis les plus hautes instances du Groupe, puisque le Président-Directeur général de SCOR co-préside depuis mai 2015 le groupe de travail de l’Association de Genève chargé des événements extrêmes et des risques climatiques.

 

SCOR suit de très près l’évolution de la situation en matière de changement climatique, notamment dans le cadre du pilotage des risques émergents (par le biais de l’Observatoire des risques émergents ou en mutation du Groupe), mais aussi en développant ses capacités de gestion du risque climatique. SCOR est également favorable à une approche collaborative, comme le montre son soutien de la première heure à l’ONG britannique OASIS, qui met au point une plate-forme en accès libre et gratuit de modélisation des événements climatiques. Le Groupe a également rejoint Climate-KIC, le plus grand partenariat public-privé consacré à l’innovation contre le changement climatique.

 

La Fondation d'entreprise SCOR pour la Science est également impliquée dans la promotion de la recherche sur le climat. En 2015, elle a organisé un séminaire scientifique multidisciplinaire (climat, économie, actuariat) qui comportait une intervention du Prix Nobel d’économie Jean Tirole. Cette conférence a obtenu le label « COP 21 ».

 

En partenariat avec l’Association de Genève et avec le soutien technique des équipes du Groupe, la Fondation d’entreprise SCOR pour la science a organisé une seconde manifestation sur la modélisation des risques (y compris des risques climatiques) et sur sa contribution potentielle aux mécanismes de transfert des risques. Cette conférence, qui s’est tenue au siège de SCOR, à Paris, en mars 2017, est revenue sur 25 ans d’expérience dans la mise au point et l’application des modèles de risques de catastrophes naturelles, ainsi que sur la nouvelle génération de modèles de risque actuellement à l’étude. Les participants se sont également interrogés sur les manières d’exploiter au mieux les dernières avancées permises par l’observation du climat et de l’environnement pour élaborer les modèles de demain, et sur la manière dont ceux-ci pourraient développer une couverture d’assurance pour l’ensemble de la population.

 

L’assurance et la réassurance ont sans aucun doute un rôle à jouer dans l’adaptation au changement climatique. Étendre la couverture d’assurance aux pays en développement les plus vulnérables fait partie des priorités du Forum pour le Développement de l’Assurance, groupe multipartite qui rassemble entre autres des assureurs, des réassureurs et des institutions internationales (Nations Unies, Banque Mondiale). Le Président-Directeur général de SCOR fait partie du comité de pilotage du Forum, dont la réflexion est alimentée notamment par les équipes du Groupe, qui participent à ses cellules de travail. 

ETHIQUE ET TRANSPARENCE
SCOR s’engage à exercer son activité selon les principes d’intégrité, de professionnalisme et de responsabilité les plus exigeants. Cet engagement en faveur d’une culture d’éthique et de conformité intransigeante est absolument indispensable dans l’intérêt à long terme des différentes parties prenantes du Groupe et reflète l’exemplarité au plus haut niveau instaurée par le conseil d’administration et la direction générale du Groupe pour prévenir et réduire les risques de conformité.
 
Le Code de conduite de SCOR couvre de nombreux domaines et rappelle notamment aux salariés les règles éthiques et légales relatives à la confidentialité dans l’entreprise (qui englobent la protection des données et le respect de la vie privée), à l’usage d’informations confidentielles et à la communication financière. Le Code rappelle également aux salariés les valeurs cruciales de non-discrimination, de respect et de loyauté qui prévalent au sein du Groupe. Il définit les règles d’acceptation de cadeaux et d’invitations et met l’accent sur la nécessité de bien connaître son client (« Know Your Customer »), une condition sine qua non pour préserver le Groupe de tout risque déontologique.
 
Dans le cadre de son programme de conformité, et afin de diffuser les principes et les dernières évolutions dans ce domaine à l’échelle de tout le Groupe, SCOR organise régulièrement des sessions de formation pour ses salariés, dans la plupart de ses hubs et autres implantations.
 
SCOR participe aussi activement à différentes instances de respect de la conformité et initiatives telles que le Forum des responsables de la conformité Groupe, la Table ronde consacrée aux sanctions dans l’assurance (SIIR) ou la Commission de développement durable de la Fédération française de l’assurance).

Code de conduite

Principales obligations légales et éthiques envers les clients, les actionnaires, les partenaires commerciaux, les marchés financiers et les collègues.

ENTREPRISE CITOYENNE

SCOR a une longue tradition d’entreprise citoyenne et s’efforce d’exercer son activité en adéquation avec ses engagements généraux, avec ses valeurs et avec son slogan « L’art et la science du risque ». Ces dernières années, SCOR a consacré plus de 12 millions d’euros à la science, à l’enseignement et à la recherche, aussi bien directement, à travers différents partenariats avec des universités ou des centres de recherche reconnus, que par le biais de la Fondation d'entreprise SCOR pour la Science.

 

ENCOURAGER LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

SOUTENIR LA RECHERCHE SUR LES RISQUES :

SCOR finance des projets scientifiques, soit directement, soit à travers la Fondation d’entreprise SCOR pour la Science, dont les thématiques sont liées financièrement à son cœur de métier tout en contribuant à la stabilité de nos sociétés :
 

  • Vie et santé (maladie d’Alzheimer, pathologies cardiovasculaires, cancers, VIH, etc.)
  • Catastrophes naturelles (système mondial de prédiction des séismes)
  • Finance et gestion des risques, avec deux chaires de recherche en France (École d’économie de Toulouse TSE), un projet de recherche (École d’économie de Paris PSE) et la création d’un Centre de recherche sur la finance et les risques de l’assurance (Singapour)

 

ENCOURAGER LES VOCATIONS SCIENTIFIQUES :

SCOR cherche à encourager les vocations scientifiques et constitue un réseau de jeunes talents dont les compétences correspondent aux besoins à long terme du Groupe et du secteur de la (ré)assurance. On peut citer dans ce domaine le Prix SCOR de l’actuariat, le financement d’un programme de formation de deux ans en Afrique pour y développer les sciences actuarielles ou le parrainage du Prix du jeune chercheur européen dans le cadre de la recherche sur la maladie d’Alzheimer. En 2017, la quatrième édition de ce prix a été attribuée à Niklas Mattson, de l’université de Lund en Suède.

 

DIALOGUE :

SCOR encourage le dialogue autour des risques au sein du secteur, en vue de transmettre ses connaissances au plus grand nombre et de contribuer à la mise en place de sociétés résilientes. C’est dans cet esprit que le Groupe organise des ateliers de formation pour ses clients (Campus SCOR) avec des publications spécialisées, un cycle de conférences mensuelles et les conférences de la Fondation d’entreprise SCOR pour la science. 

L’ENTREPRISE DANS LA CITÉ

ESPRIT DE CORPS

Esprit de Corps est une initiative lancée par des salariés de SCOR installés aux États-Unis, qui cherchent à enrichir leur travail de différentes manières tout au long de l’année. Esprit de Corps est une expression employée outre-Atlantique, en français dans le texte, pour dire « esprit d’équipe ». Chaque mois, des salariés ont la possibilité de participer avec leur collègues à des activités caritatives ou des opérations d’utilité publique patronnées par l’entreprise, tant au niveau local que national. Esprit de Corps et ses activités permettent aux salariés non seulement de faire ensemble une pause dans le rythme professionnel quotidien, mais également de véhiculer les principes de collaboration, de respect, de fierté et de transparence chers à la direction du Groupe. De manière générale, Esprit de Corps définit très justement l’« esprit d’équipe » qui règne chez SCOR.

 

MÉCÉNAT ARTISTIQUE ET MUSICAL

SCOR soutient l’Orchestre de Paris en France et le musée Wallraf-Richartz de Cologne. Le Groupe a également conclu un partenariat stratégique avec l’un des plus prestigieux musées du monde : le Louvre.

 

 

ORCHESTRE DE PARIS : AMIS DE LA MUSIQUE SYMPHONIQUE

Créée en 1981, cette association réunit les mélomanes et les entreprises souhaitant soutenir l’Orchestre de Paris dans l’ensemble de sa politique artistique et culturelle. Elle contribue notamment à son rayonnement en France et à l’étranger, ainsi qu’aux actions menées à destination du jeune public. SCOR est l’un des fidèles soutiens de l’Orchestre de Paris. Le Président-Directeur général du Groupe, Denis Kessler, préside cette association depuis 2008.

 

 

 

PARRAINAGE DES « AMIS DU WALLRAF-RICHARTZ MUSEUM »

SCOR soutient l’un des plus anciens musées de Cologne et l’une des principales galeries de photographies en Allemagne. Le Wallraf-Richartz Museum dispose, avec les œuvres de la Fondation Corboud, de l’une des plus larges collections d’art impressionniste et néo-impressionniste ainsi que la plus grande collection de peintures médiévales.