26avr12

Communiqué de presse

P&C

Grâce à son très bon positionnement, SCOR Global P&C enregistre une croissance des primes de 11 % et une hausse tarifaire de 7 % lors des renouvellements du 1er avril 2012

Renouvellements d'avril 2012 de SCOR Global P&C.

Dans des conditions de marchés fragmentés, SCOR continue d’appliquer les critères de rentabilité définis dans son plan stratégique Strong Momentum V1.1, et poursuit sa politique de rigueur dans la souscription et de prudence dans la tarification des différentes branches.
 
SCOR Global P&C (SGPC) enregistre une croissance de 11 % à taux de change constants, sur les EUR 328 millions de primes arrivant à renouvellement au 1er avril 2012, sans augmenter son exposition aux catastrophes naturelles. Lors de ces renouvellements, SGPC a maintenu une gestion active de son portefeuille de risques, lui permettant d’obtenir une hausse tarifaire moyenne pondérée de 7 % tout en renforçant la qualité de ses portefeuilles : 7 % des affaires venant à renouvellement ont été résiliées ou restructurées.
 
La hausse tarifaire globale de près de 7 % bénéficie des tendances constatées sur les catastrophes naturelles (+ 17 %), et plus particulièrement en Asie (+ 19 %) et à un degré moindre aux Etats-Unis (+ 10 %), zones dans lesquelles se concentre la majorité des primes de catastrophes naturelles renouvelées en avril. La rentabilité espérée des affaires renouvelées en avril, mesurée par les projections de ratio combiné et de retour sur les capitaux alloués, est en nette amélioration, aussi bien pour les traités Non-Vie que pour les traités de Spécialités, avec un gain d’environ 2,5 points sur chacun des deux ratios par rapport aux projections réalisées lors des renouvellements d’avril 2011.
 
Les primes arrivant à renouvellement, qui représentent environ 11 % du volume total annuel des primes en traités, sont réparties entre traités (69 %) et traités de Spécialités (31 %), dans les trois zones géographiques : Asie (70 %), Amériques (22 %) et EMEA (8 %). 
 
Au niveau des branches d’activité, les évolutions principales des renouvellements au 1er avril 2012 sont les suivantes :
 
  • S’agissant des Traités Non-Vie : les primes croissent de 16 % et enregistrent une hausse tarifaire de près de 10 %, sans augmentation des expositions. Cette hausse des volumes souscrits et des prix est principalement liée aux renouvellements en Asie, et plus particulièrement au Japon et en Inde. Ces deux pays représentent les trois quarts des primes de traités renouvelées au 1er avril 2012, et affichent chacun une croissance de 25 %. Les primes souscrites en Asie bénéficient de fortes hausses de tarification et d’améliorations sensibles de conditions de couverture, à la fois en assurance directe et en réassurance.
Aux Amériques, le volume de primes souscrites est en réduction de 9 %. Cette évolution résulte de tendances contrastées, entre une forte croissance en Amérique Latine (+16 %) et une baisse importante aux Etats-Unis (-23 %, portant toutefois sur un volume de primes limité de EUR 31 millions), où SGPC réduit son exposition dans certaines branches n’offrant plus les rentabilités espérées.
Enfin, SCOR réalise une croissance de 26 % en EMEA, bénéficiant de conditions tarifaires en hausse de 3,8 % et élargissant son fonds de commerce auprès de nouvelles cédantes. 
 
  • S’agissant des Traités de Spécialités : SGPC a choisi de ne pas renouveler certaines affaires, privilégiant l’amélioration de la rentabilité de son portefeuille, qui reste stable en volume et en prix. La baisse des volumes tant en Crédit Caution (- 6 %) qu’en Agriculture est due à un petit nombre de traités. Les branches Marine et Construction, qui bénéficient de conditions de tarification plus satisfaisantes, affichent quant à elles une croissance de respectivement 17,1 % et 13,2 %. 
 
 
Victor Peignet, CEO de SCOR Global P&C, a déclaré : « Ces excellents renouvellements témoignent de la capacité de SCOR à poursuivre sa politique de souscription rigoureuse et de gestion active de son portefeuille, tout en restant un partenaire de long terme pour ses clients. Alors que 2011 a été marquée par une sinistralité sans précédent en Asie-Pacifique, cette dynamique a été rendue possible grâce à son fonds de commerce et la qualité de ses relations avec ses clients. Sur les trois premiers mois de l’année 2012, SCOR enregistre une croissance de 12,8 % ainsi qu’une hausse tarifaire moyenne de près de 3 % par rapport au premier trimestre 2011, en ligne avec les objectifs de Strong Momentum V1.1 ».

Contact

Marie-Laurence Bouchon

Group Head of Communications

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com

 

Ian Kelly

Head of Investor Relations

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com