16déc11

Communiqué de presse

P&C

SCOR estime ses pertes dues aux inondations en Thaïlande à EUR 140 millions nets avant impôts

Les inondations en Thaïlande constituent une catastrophe naturelle majeure, qui a coûté la vie à plus de 600 personnes et a des conséquences économiques importantes en Thaïlande et dans le monde entier. Compte tenu du faible taux d’assurance inondation des biens résidentiels en Thaïlande, les pertes causées par cet événement concerneront essentiellement des chaînes de fabrication et d’approvisionnement.

SCOR estime ses pertes dues aux inondations en Thaïlande à EUR 140 millions nets de rétrocession avant impôts.
 
Les inondations en Thaïlande constituent une catastrophe naturelle majeure, qui a coûté la vie à plus de 600 personnes et a des conséquences économiques importantes en Thaïlande et dans le monde entier. Compte tenu du faible taux d’assurance inondation des biens résidentiels en Thaïlande, les pertes causées par cet événement concerneront essentiellement des chaînes de fabrication et d’approvisionnement.
 
Comme l’eau ne s’évacue que très lentement et ne s’est pas encore complètement retirée de certaines des zones industrielles les plus importantes, les experts sinistres n’ont eu que récemment un accès limité aux sites. Les estimations actuelles des pertes du marché s’appuient donc en grande partie sur les taux de sinistralité appliqués au total des montants assurés dans les zones inondées, sur les évaluations des souscripteurs fondées sur les termes et conditions des contrats, ainsi que sur les informations fournies par les clients.
 
Les estimations de SCOR sur les inondations en Thaïlande s’appuient actuellement sur une perte du marché de l’assurance de USD 9 à 11 milliards, avec pour hypothèse la répartition suivante :
  • Marché domestique : 10 à 15 % ;
  • Joint ventures ou filiales locales et succursales de sociétés mères japonaises en Thaïlande : 65 à 70 % ;
  • Opérations régionales d’assureurs internationaux : jusqu’à  20 %.
Avec les inondations en Thaïlande, le total des pertes du marché de l’assurance liées aux catastrophes naturelles devraient dépasser largement les USD 100 milliards en 2011, soit le deuxième montant le plus élevé jamais enregistré. Au cours d’une année caractérisée par un niveau record de pertes liées aux catastrophes naturelles, SCOR démontre la solidité de son activité par sa capacité d’absorption des chocs, grâce à un modèle économique diversifié avec un appétit au risque pertinent à l’actif et au passif, et une politique de protection du capital qui assure un niveau élevé de capital.
 
 
Victor Peignet, CEO de SCOR Global P&C, déclare : « Ces deux dernières années ont été marquées par des pertes liées à des catastrophes naturelles majeures dans des régions ne comptant pas parmi les plus importantes en termes de risques, bien qu’étant fortement industrialisées, et dues à des événements non ou mal modélisés. Les conséquences très diffuses des inondations en Thaïlande et d’autres catastrophes naturelles témoignent également des interconnexions croissantes dans une économie mondialisée. Grâce à l’efficacité de sa politique de gestion des risques, SCOR est capable à la fois de faire face aux défis et de saisir les opportunités de cet environnement en évolution ».

Contact

Marie-Laurence Bouchon

Group Head of Communications

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com

 

Ian Kelly

Head of Investor Relations

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com