02déc10

Communiqué de presse

Investissements

SCOR n’a pas d’exposition aux pays concernés par la crise de la dette souveraine

Dès novembre 2008, SCOR a mis en exergue la montée inéluctable du risque souverain des pays les plus fragilisés par la crise, dont les finances publiques ne pouvaient que se dégrader fortement. Le Groupe avait ainsi annoncé qu’il allait supprimer complètement son exposition à ces risques.

Dès novembre 2008, SCOR a mis en exergue la montée inéluctable du risque souverain des pays les plus fragilisés par la crise, dont les finances publiques ne pouvaient que se dégrader fortement. Le Groupe avait ainsi annoncé qu’il allait supprimer complètement son exposition à ces risques.
 
Cette politique de désinvestissement a été menée à bien dès la fin 2008. Aujourd’hui, SCOR n’a ainsi aucun actif lié au risque souverain de l’Espagne, de la Grèce, de l’Irlande et du Portugal. Sur l’ensemble de ces pays, SCOR n’a par ailleurs aucune exposition aux covered bonds et une exposition très marginale (EUR 4 millions, soit environ 0,02% de ses placements) en corporate bonds liés à des émetteurs basés dans ces pays.
 
SCOR maintient sa politique d’investissement dans des actifs de grande qualité, et dans les pays dont les risques souverains sont les plus faibles.

 
François de Varenne, CEO de SCOR Global Investments, a déclaré : « SCOR a insisté sur les risques d’une crise financière majeure avant 2007 et en a tiré les conséquences dans sa gestion d’actifs, tout comme elle l’a fait ensuite avec le risque souverain. Aujourd’hui, SCOR considère qu’il convient de rester très vigilant face aux risques qui pourraient résulter des politiques monétaires et budgétaires en vigueur dans la plupart des grandes zones économiques, notamment en ce qui concerne la résurgence de l’inflation et la remontée des taux d’intérêt.”
 

Contact

Marie-Laurence Bouchon

Group Head of Communications

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com

 

Ian Kelly

Head of Investor Relations

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com