Résultats annuels 2022

SCOR conclut l’année 2022 en dégageant un résultat net de EUR 208 millions au quatrième trimestre et propose un dividende de EUR 1,40 par action

Update of the H1 2022 results and Strategic update presentation
Body

 

  • Primes brutes émises de EUR 19 732 millions en 2022, en hausse de 4,9 %1 par rapport à 2021
  • Perte nette du Groupe de EUR -301 millions en 2022, comparée à un résultat net de EUR 456 millions en 2021
  •  Capitaux propres du Groupe de EUR 5 133 millions à fin décembre 2022 correspondant à un actif net comptable par action de EUR 28,48, en baisse de -19,2 % par rapport à 2021 (EUR 35,26)
  • Ratio de solvabilité estimé du Groupe de 213 %2 à fin décembre 2022 dans le haut de la plage optimale de SCOR
  • Poursuite d’une politique de dividende attractive, avec un dividende de EUR 1,40 par action proposé pour l’exercice 2022

 

Le conseil d'administration de SCOR SE, réuni le 1er mars 2023 sous la présidence de Denis Kessler, a arrêté les comptes du Groupe au 31 décembre 2022.

Faits marquants : 

2022 a été la sixième année consécutive marquée par une fréquence élevée de catastrophes naturelles et d’autres événements d’origine climatique, notamment les inondations en Australie, l’ouragan Ian aux Etats-Unis, les tempêtes de grêle en France et l'une des pires sécheresses de l'histoire du Brésil. Le début d’année a également été marqué par la poursuite de la pandémie dans le monde alors que commençait en Ukraine le plus important conflit militaire observé en Europe depuis des décennies. Sur le plan macroéconomique, les fortes tensions inflationnistes en Europe et aux Etats-Unis ont conduit les banques centrales à augmenter leurs taux directeurs, entraînant un changement brutal de paradigme pour les investisseurs et les emprunteurs. Ces différents développements ont eu un impact significatif sur le résultat des réassureurs en 2022 mais ont également eu pour conséquence la hausse conjuguée des tarifs et du rendement des investissements, deux facteurs qui devraient fortement soutenir leur performance en 2023.

Dans ce contexte exigeant, SCOR poursuit ses missions, démontrant une nouvelle fois sa capacité à absorber les chocs de toute nature que le Groupe est appelé à affronter. La libération de marges excédentaires en réassurance L&H a permis au Groupe de financer l’augmentation des provisions techniques P&C pour faire face à l’impact de l’inflation sociale et économique. Si le Groupe a enregistré des sinistres importants liés aux événements climatiques et à la pandémie de Covid-19, il demeure très bien capitalisé avec un ratio de solvabilité de 213 %. L’année 2022 se conclut pour SCOR par une perte comptable de EUR 301 millions, mais celle-ci a été fortement réduite grâce à la solidité des résultats du quatrième trimestre, où le Groupe dégage un résultat net de EUR 208 millions (équivalent à un RoE annualisé de 16,8 %), chacune des trois lignes de métier dégageant un résultat positif.

Le quatrième trimestre 2022 ainsi que les résultats des renouvellements en P&C au 1er janvier 2023 (publiés le 7 février 2023 par SCOR) témoignent en effet des vents porteurs dont bénéficie désormais le Groupe :

  • En réassurance P&C, le durcissement du marché continue et SCOR enregistre une hausse des tarifs de 9 % lors des renouvellements au 1er janvier 2023, ce qui devrait se traduire par une amélioration significative de la rentabilité attendue,
  • En réassurance L&H, la conjugaison d’une bonne performance du portefeuille et d’un nombre de sinistres liés à la pandémie désormais réduit, permet à SCOR de dégager une marge technique de 13,3 % sur le trimestre, sans libérer de réserves techniques excédentaires,
  • Le rendement courant du portefeuille d’investissement de SCOR continue d’augmenter, porté par le réinvestissement rapide du portefeuille de SCOR qui bénéficie d’une duration courte et des taux de réinvestissement élevés, 4,9 % au 31 décembre 2022.

Les résultats 2022 reflètent à la fois l’environnement très volatil dans lequel SCOR a évolué et la bonne performance du Groupe au quatrième trimestre. 

  • Les primes brutes émises du Groupe atteignent EUR 19 732 millions en 2022, en hausse de 4,9% à taux de change constants par rapport à 2021, en hausse de 12,1 % à taux de change courants. 
  • SCOR P&C (Property and Casualty) enregistre des primes brutes émises en hausse de 13,5 % à taux de change constants par rapport à 2021, en hausse de 21,7 % à taux de change courants. Le ratio combiné net atteint 113,2 %, marqué par plusieurs développements exceptionnels. Il inclut notamment 12,4 % de sinistres liés aux catastrophes naturelles, 2,6 % de sinistres liés à l’impact de la sècheresse au Brésil et 6,2 % correspondant à l’augmentation des réserves annoncée au troisième trimestre pour faire face à l’inflation sociale et économique.
  • SCOR L&H (Life and Health) enregistre un recul de ses primes brutes émises de 2,7 % à taux de change constants par rapport à 2021, en progression de 3,7 % à taux de change courants. En 2022, cette activité affiche une marge technique de 14,5 %, portée par une forte performance, la gestion active du portefeuille d’affaires en cours et la libération de marges excédentaires (correspondant à EUR 460 millions au-dessus d’un niveau de marge technique normalisée de 8,3 % au troisième trimestre 2022).
  • SCOR Investments dégage un rendement des actifs de 2,1 %3 en 2022 et un rendement courant de 2,4 % (3,1 %4 au quatrième trimestre 2022).
  • Le ratio de coûts du Groupe s’établit à 4,5 % des primes brutes émises en 2022. 
  • La perte nette du Groupe ressort à EUR -301 millions en 2022. Elle résulte de l’impact combiné des sinistres liés aux catastrophes naturelles et à la sècheresse au Brésil (EUR -204 millions) et de la non-constatation de crédits d’impôts différés (pour un montant total annuel de EUR -164 millions), tandis que l’impact de l’augmentation des réserves P&C est en grande partie compensé par la reprise de marges excédentaires sur SCOR L&H au troisième trimestre 2022. Cette perte nette est réduite par rapport au troisième trimestre 2022 grâce à la forte performance du Groupe au quatrième trimestre 2022, qui enregistre un résultat net de EUR 208 millions.
  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel de EUR 500 millions en 2022, grâce au cash-flow opérationnel positif de EUR 1 232 millions généré par SCOR P&C alors que le cash-flow opérationnel généré par SCOR L&H est négatif à EUR -732 millions. Au quatrième trimestre, les deux lignes de métier, P&C et L&H, ont généré un cash-flow opérationnel positif.
  • Les capitaux propres du Groupe ressortent à EUR 5 133 millions au 31 décembre 2022, en baisse par rapport à EUR 6 402 millions au 31 décembre 2021. Il en ressort un actif net comptable par action de EUR 28,48, à comparer à EUR 35,26 au 31 décembre 2021. La variation s’explique principalement par les réserves de réévaluation (instruments valorisés à la juste valeur par capitaux propres) dont la variation représente un montant de EUR -955 millions en 2022. Les moins-values latentes actuelles sur le portefeuille obligataire (EUR 1,4 milliard au 31 décembre 2022) ne se matérialiseront pas et se réduiront rapidement et fortement avec l’arrivée à maturité des titres le composant (réduction de EUR 0,9 milliard au cours des 3 prochaines années).
  • Le ratio d’endettement financier du Groupe, à 32,4 % au 31 décembre 2022, augmente de 4,6 points par rapport au 31 décembre 2021 (27,8 %), du fait de la baisse des capitaux propres. Ajusté de l’impact négatif des réserves de réévaluation (instruments financiers valorisés à la juste valeur par capitaux propres) sur le portefeuille obligataire, le ratio d’endettement s’établit à 28,6 % au 31 décembre 2022.
  • Le ratio de solvabilité du Groupe est estimé à 213 %5 au 31 décembre 2022, dans le haut de la plage de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le dernier plan stratégique. Cette solide base de capital tient notamment compte d’un impact de -26 points relatif (i) à l’augmentation des réserves P&C au troisième trimestre, et (ii) une plus grande résilience construite dans les hypothèses L&H en amont de la transition vers IFRS17.
Poursuite d’une politique de distribution de dividendes attractive, avec un dividende de EUR 1,40 par action proposé pour 2022

La politique de dividendes est inchangée : SCOR continue de privilégier le versement de dividendes comme moyen de rémunération de ses actionnaires et poursuit sa politique attractive de distribution mise en œuvre par le passé.
Malgré la perte comptable significative enregistrée en 2022, le Groupe dispose d’une assise financière solide et d’un ratio de solvabilité dans le haut de la plage optimale et est confiant dans ses perspectives futures. SCOR peut ainsi proposer un dividende de EUR 1,40 par action pour l’année fiscale 2022. Ce dividende sera soumis à l’approbation des actionnaires réunis lors de l’Assemblée Générale de 2023, qui se tiendra le 25 mai 2023. Le conseil d’administration propose de fixer la date de détachement du dividende au 30 mai 2023 et sa date de mise en paiement au 1er juin 2023.
A la fin de l’année 2022, le ratio de solvabilité du Groupe s’établit à 219 %. Après la prise en compte du dividende, il s'établit à 213 % dans le haut de la plage de solvabilité optimale de 185 % - 220 %. 

Accélération du plan à un an et préparation du prochain plan stratégique

A partir du premier trimestre 2023, le Groupe publiera ses résultats financiers selon la nouvelle norme comptable IFRS 17. Cette transition permettra notamment à SCOR de dévoiler la pleine valeur de son portefeuille grâce à l’introduction de la marge sur services contractuels ou « Contractual Service Margin » (CSM) qui reflète la valeur actualisée des profits futurs attendus en se fondant sur des règles strictes. Avec les fonds propres du Groupe, la CSM est l’une des deux composantes de la Valeur Economique du Groupe. Au 1er janvier 2022, cette Valeur Economique était estimée à EUR 10,8 milliards, dans une fourchette de EUR 10,5-11,1 milliards6 (dont EUR 6,7-7,0 milliards pour les fonds propres et EUR 5,1-5,4 milliards pour la CSM avant impôts).

Lors d’une rencontre dédiée à la norme IFRS 17 le 12 avril 2023, SCOR publiera ses objectifs ainsi que ses hypothèses de performance pour l’année 2023 selon le référentiel comptable IFRS 17 ainsi qu’une mise à jour de la Valeur Economique (et ses principales composantes) au 1er janvier 2023.

Le nouveau Directeur général de SCOR prendra ses fonctions le 1er mai 2023 et le conseil d’administration l’a chargé d’élaborer un plan stratégique selon le référentiel comptable IFRS 17 qui permettra au Groupe de tirer le meilleur parti des conditions favorables du marché. Les grandes lignes de ce plan stratégique seront présentées lors de l’Assemblée Générale du 25 mai 2023. La Journée Investisseurs de SCOR se tiendra le 7 septembre 2023 : le détail des orientations stratégiques et des hypothèses de performance financière ainsi que les nouveaux objectifs du Groupe y seront présentés. Le Groupe continuera ainsi d’exploiter au mieux sa plateforme de souscription globale et son savoir-faire afin de saisir les opportunités de marché, en s’appuyant sur son statut de réassureur de tout premier rang, une position de marché confirmée, un fonds de commerce de grande qualité, une assise financière très forte et une expertise technique reconnue.

Denis Kessler, Président de SCOR, a déclaré : « Les résultats annuels du Groupe sont très décevants, malgré une solide performance au quatrième trimestre. Le retour durable à la profitabilité est un impératif. Un nouveau Directeur général, M. Thierry Léger, très expérimenté, rejoindra le Groupe le 1er mai 2023. Il présentera les grandes lignes de son plan stratégique lors de l’Assemblée Générale du 25 mai 2023, pour le mettre en œuvre sans délai avec une grande détermination après sa présentation aux investisseurs en septembre 2023. Ceci permettra au Groupe de tirer pleinement parti de sa plateforme de souscription globale et de ses savoir-faire techniques afin de saisir les opportunités qu’offrent les marchés de réassurance vie et de dommages, en s’appuyant sur son statut de réassureur de tout premier rang. Le conseil d’administration est confiant dans la capacité du Groupe à retrouver la croissance, renouer avec la profitabilité et conforter sa solvabilité. Ceci l’a conduit à proposer un dividende de EUR 1,40 par action au titre de l’année 2022, qui sera soumis à l’approbation des actionnaires lors de l’Assemblée Générale. »

François de Varenne, Directeur général de SCOR par intérim, a déclaré : « L’année 2022 a été difficile pour SCOR, même si le quatrième trimestre est meilleur que les précédents. Avec une pandémie qui se normalise, l’activité de réassurance L&H a très bien fonctionné en 2022. La libération de marges excédentaires en réassurance L&H a permis au Groupe de financer l’augmentation des provisions techniques P&C. Combinée à la réassurance P&C, elle dégage des gains de diversification importants et la norme IFRS 17 dévoilera la pleine valeur de son portefeuille. Les renouvellements en P&C au 1er janvier 2023 confirment la continuation du durcissement du marché. Les taux de réinvestissement devraient rester élevés ce qui devrait accroître la contribution financière du portefeuille d’investissement. Les équipes sont pleinement mobilisées pour accélérer l’exécution du plan à un an visant à restaurer la rentabilité du Groupe et pour assurer la transition vers la nouvelle norme IFRS 17. Nous sommes prêts pour soutenir le nouveau Directeur général dans la préparation et l’exécution d’un nouveau plan stratégique ambitieux. » 
 

1  À taux de change constants.
2  Ratio de solvabilité estimé après la prise en compte du dividende de EUR 1,40 par action proposé pour l’année fiscale 2022.
3  Au 31 décembre 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR (22) millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs sur 2022 de 2,1 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS 39), le rendement des actifs aurait été de 2,2 %.
4  Le rendement courant et le rendement des actifs intègrent 20 points de base résultant principalement d’un changement de périmètre au quatrième trimestre 2022. Si l’on exclut cet impact, le rendement courant et le rendement des actifs du quatrième trimestre 2022 auraient été respectivement de 2,9 % et 2,7 %.
 Ratio de solvabilité estimé après la prise en compte du dividende de EUR 1,40 par action proposé pour l’année fiscale 2022.
6  Après impôts, un taux d’impôt notionnel de 25% a été appliqué à la CSM pour calculer la Valeur Economique.

Titre du bloc
Lire le pdf
Visuel
PR_2022_FY_RESULTS_FR
CONTACTS
Photo
Image
First name
Thomas
Last name
Fossard
Job title
Relations Investisseurs
Email
Photo
Image
First name
Alexandre
Last name
Garcia
Job title
Presse
Email
S'abonner aux alertes
Tenez-vous informés des dernières actualités de SCOR