La Fondation SCOR lance son programme quinquennal 2022-2026

Ce programme s'inscrit dans l'engagement de long-terme de SCOR dans la connaissance du risque. 

Neurones

Créée en 2011, la Fondation d’entreprise SCOR pour la Science a pour vocation de soutenir la recherche scientifique, sous de multiples formes - financement de chaires universitaires ou de projets de recherche spécifiques, appels à projets, organisation de colloques, publication d’articles, ou remise de prix scientifiques. Son action s’inscrit dans l’engagement de long-terme du groupe SCOR pour la recherche et la diffusion des connaissances sur le risque. 

Le conseil d’Administration de la Fondation SCOR pour la Science qui s’est tenu le 23 juin 2021 a décidé de renouveler son programme quinquennal pour la période 2022-2026. Avec le conseil scientifique, il a décidé de concentrer les interventions de la Fondation SCOR pour la Science sur des travaux de recherche académique d’excellence dans les domaines prioritaires suivants : 

  • Les tendances du réchauffement climatique dans les années à venir : l’approche linéaire qui est celle de la plupart des experts ne risque-t-elle pas d’être trompeuse quand on sait que de nombreux phénomènes naturels présentent des évolutions chaotiques plutôt que linéaires ? Quel bilan peut-on tirer des sources alternatives d’altération du climat, autres que les activités humaines ?
  • Les tendances des tremblements de terre et éruptions volcaniques : faut-il conserver l’hypothèse de parfaite indépendance de ces événements entre eux ? Quelles sont les conséquences des récentes recherches sur le magma terrestre et sur les variations cycliques de la vitesse de rotation de la terre sur ces événements ? Sont-ils de nature à modifier notre perception des risques correspondants ?
  • L’inflation du coût des passifs de réassurance et notamment du coût du préjudice lié à la souffrance : comment l’inflation macro-économique se répercute-t-elle sur le coût des passifs d’assurance ? Qu’est-ce qui justifie l’écart d’inflation entre le coût du préjudice moral et le coût du préjudice physique ? Quelles en sont les tendances à venir et la place des différents facteurs (monétaires, sociétaux…) ?
  • La mesure de l’aversion au risque et son évolution : dans quelle mesure l’aversion individuelle et collective au risque a-t-elle changé avec les deux crises que nous venons de connaître ? Pourquoi les comportements individuels et collectifs en la matière sont-ils souvent contradictoires, les mêmes personnes pouvant être averses à certains risques et en rechercher d’autres ?
  • La pertinence des scénarios et des stress tests, développés dans les institutions financières : quels enseignements théoriques et empiriques peut-on tirer de dix ans de scénarios et stress tests ? Quelles en sont les forces et les faiblesses et quelles sont les méthodologies les plus adéquates pour les aborder avec profit et en tirer des leçons qui ne soient pas arbitraires ?
  • L’impact à long terme de la pandémie de COVID-19 ainsi que du confinement : quel impact en attendre à long terme sur l’activité économique, l’inflation, les finances publiques, la politique monétaire, la santé, la longévité, les comportements sociaux (télétravail…), l’éducation, les compétences, la productivité, la globalisation et la localisation des activités sensibles ? Quelles leçons en tirer pour la gestion et la modélisation des risques ?

Ces priorités permettront de prendre la mesure de la déformation en cours de l’univers des risques et de comprendre la capacité de l’assurance et de la réassurance à couvrir ces risques.

Durant les cinq dernières années, la Fondation s’est particulièrement  concentrée sur trois domaines de recherche : les épidémies – avec l’organisation d’une conférence sur les maladies infectieuses émergentes en collaboration avec l’institut Pasteur, ou la publication de travaux de recherche sur le Covid 19 ; l’économie et la finance, avec la publication de nombreux travaux de recherche en macroéconomie, sur les politiques monétaires et budgétaires, sur l’inflation ou les taux de change ; et l’environnement – avec notamment l’organisation d’une conférence sur le changement climatique, et le financement d’une recherche fondamentale par le Museum national d’Histoire naturelle  sur la biodiversité.
Tous les résultats de ces recherches sont disponibles sur le site de la Fondation.
 

A propos de la Fondation SCOR pour la Science

La Fondation d’entreprise SCOR pour la Science, créée en 2011, s’inscrit dans l’engagement de long terme du Groupe en faveur de la recherche et de la diffusion de la connaissance sur les risques. Elle promeut et finance la recherche à travers des subventions, des prix et des conférences. Le Conseil scientifique de la Fondation d’entreprise SCOR pour la Science, composé de scientifiques reconnus issus de différentes disciplines, est en charge d’orienter celle-ci dans les domaines d’intervention qu’elle pourrait sélectionner, sur les principaux projets soumis à décision et sur sa stratégie de long terme.

Visitez le site de la Fondation
(en anglais)


 

CONTACT
First name
Nathalie
Last name
Mikaeloff
Job title
Media Relations
Email
S'abonner aux alertes
Tenez-vous informés des dernières actualités de SCOR