Résultats du premier trimestre 2022

SCOR absorbe les chocs liés aux sinistres potentiels résultant du conflit en Ukraine, d’une série de catastrophes naturelles et de la poursuite de la pandémie aux Etats-Unis

Body
  • Primes brutes émises de EUR 4 715 millions au premier trimestre 2022, en hausse de 9,7 %(1)  par rapport au premier trimestre 2021
  • Perte nette du Groupe de EUR 80 millions au premier trimestre 2022 à comparer à un résultat net de 45 millions au premier trimestre 2021
  • Capitaux propres du Groupe de EUR 6 064 millions à fin mars 2022 correspondant à un actif net comptable par action de EUR 33,89, en baisse de -3,9 % par rapport au 31 décembre 2021 (EUR 35,26)
  • Ratio de solvabilité estimé du Groupe de 240 % à fin mars 2022 (supérieur au ratio de 226 % publié au 31 décembre 2021)
  • Rachat d’actions de EUR 200 millions achevé 

 

Le Conseil d'administration de SCOR SE, réuni le 5 mai 2022 sous la présidence de Denis Kessler, a arrêté les comptes du Groupe au 31 mars 2022.

Faits marquants : 

Au premier trimestre 2022, l’économie mondiale de manière générale et le secteur de la réassurance en particulier ont été affectés par un ensemble d’événements exceptionnels. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a provoqué une instabilité politique au niveau mondial avec des conséquences macroéconomiques multiples, notamment sur la hausse des prix de l'énergie, l’inflation, la volatilité des marchés financiers, les taux d’intérêt et la croissance. Le niveau de catastrophes naturelles reste très élevé avec des tempêtes en Europe, des inondations en Australie et un tremblement de terre au Japon. D'autres événements extraordinaires, comme une forte sécheresse au Brésil, ont aussi affecté l'industrie. La pandémie de Covid-19 qui se poursuit avec la propagation du variant Omicron a également entraîné une surmortalité importante notamment aux Etats-Unis.

Dans ce contexte difficile, SCOR a continué à mener à bien sa mission, honorant tous ses engagements envers ses clients et démontrant sa capacité à absorber les chocs, tout en appliquant les sanctions internationales consécutives au conflit en Ukraine. La conjugaison de ces événements a conduit à une perte nette de EUR 80 millions au premier trimestre 2022, qui intègre une provision d’un montant de EUR 85 millions par SCOR au titre du conflit en Ukraine. Malgré ces événements, le Groupe reste bien capitalisé avec un ratio de solvabilité de 240% estimé à la fin du premier trimestre 2022. SCOR PO (la filiale détenue par SCOR en Russie) a cessé de souscrire de nouvelles affaires.

Au premier trimestre 2022, plusieurs évolutions encourageantes peuvent néanmoins être relevées :

  • La dynamique du marché en P&C reste positive : SCOR a enregistré au premier trimestre 2022 une croissance des primes brutes émises (+ 9,7% à taux de change constant), avec une progression plus marquée des primes brutes émises en assurance de spécialités (+ 28.7% à taux de change constant). Les résultats des renouvellements de réassurance au 1er avril ont été encourageants, avec une croissance des primes brutes de 19,6 %, le portefeuille bénéficiant d’une hausse des prix moyenne de 4,5 % depuis le début de l’année et comparé à l’exercice précédent ; 
  • Le pilotage des renouvellements au 1er janvier et au 1er avril permet une réduction des expositions aux lignes sensibles à la volatilité d’origine climatique, conformément aux ambitions communiquées en 2021 ;
  • La remontée récente des taux d’intérêt devrait avoir un impact positif sur le rendement des actifs réinvestis.

Sur la base de ces éléments et de l’évolution de l’environnement de marché et dans le cadre de  « Quantum Leap », SCOR dispose d'un plan d'action pour  réduire la volatilité et améliorer la rentabilité en 2022 en concentrant sa croissance sur des lignes d’activité rentables, tout en optimisant de manière proactive sa stratégie de rétrocession et en travaillant sur d'autres initiatives d’équilibrage des risques. Ces mesures, qui viennent compléter le processus de transformation du Groupe en cours, devraient favoriser un niveau d’efficacité accru et permettre un retour à un niveau de rentabilité plus robuste et plus durable.

  • Les primes brutes émises du Groupe atteignent EUR 4 715 millions au premier trimestre 2022, en hausse de 9,7 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 14,3 % à taux de change courants).
  • SCOR P&C (Property and Casualty) enregistre des primes brutes émises en hausse de 20,2% à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 24,9 % à taux de change courants). SCOR P&C enregistre de bons renouvellements en 2022 tant en réassurance qu’en assurance de spécialités. Le ratio combiné net atteint 103,7 %, dont 10,1 % de sinistres liés aux catastrophes naturelles, un niveau supérieur à celui budgété à 8%.
  • Lors des renouvellements d’avril en réassurance P&C, le portefeuille de SCOR a progressé de 19,6%. SCOR bénéficie d'une augmentation des prix de 4,5 % sur les traités de réassurance renouvelés depuis le début de l’année. La réduction en cours de l’exposition de SCOR aux catastrophes naturelles devrait désormais permettre une réduction du niveau de perte maximale probable (PML(2)) à 15 % à la fin de l’année 2022.
  • SCOR L&H (Life and Health) enregistre une croissance des primes brutes émises de 1,1 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 5,6 % à taux de change courants). Au premier trimestre 2022, cette activité, qui est affectée par les sinistres liés à la pandémie de Covid-19, affiche une marge technique nette de 1,4 % en baisse légère par rapport au premier trimestre 2021 (1,6 %).
  • SCOR Investments dégage un rendement des actifs de 1,8 %(3)  au premier trimestre 2022. 
  • Le ratio de coûts du Groupe s’établit à 4,7 % des primes brutes émises au premier trimestre 2022, un niveau inférieur à l’hypothèse d’environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ». 
  • La perte nette du Groupe s’établit à EUR 80 millions au premier trimestre 2022. Le rendement des capitaux propres (ROE) est en conséquence négatif.
  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel négatif de EUR -116 millions au premier trimestre 2022 principalement lié au paiement des sinistres liés à la pandémie de Covid-19. Les liquidités totales du Groupe, à un niveau très élevé, ressortent à EUR 1,7 milliards au 31 mars 2022.
  • Les capitaux propres du Groupe atteignent EUR 6 064 millions au 31 mars 2022. Il en ressort un actif net comptable par action de EUR 33,89, contre EUR 35,26 au 31 décembre 2021.
  • Le ratio d’endettement financier du Groupe s’établit à 28,8 % au 31 mars 2022, en hausse de 1,0 points par rapport au 31 décembre 2021, par un effet mécanique de la baisse des capitaux propres. (27,8%).
  • Le ratio de solvabilité du Groupe est estimé à 240 % au 31 mars 2022, au-dessus de la plage de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan stratégique « Quantum Leap ».

Le rachat d’actions de EUR 200 millions, annoncé en octobre 2021 a été achevé le 3 mars 2022.

Conformément à ce qui a été annoncé le 24 février 2022, SCOR propose un dividende de 1,80 EUR par action au titre de l'exercice 2021. Ce dividende sera soumis à l'approbation des actionnaires lors de l'Assemblée Générale 2022, qui se tiendra le 18 mai 2022.

Le Groupe se prépare activement pour IFRS 17 et est en bonne voie pour communiquer des états financiers sous IFRS 17 en 2023. Cette norme comptable représente de manière plus appropriée la valeur économique du Groupe et en particulier celle du portefeuille de réassurance vie du Groupe. Sur la base de notre estimation actuelle, la valeur économique du Groupe, définie comme la somme des fonds propres et de la Marge de Service Contractuelle (Contractual Service Margin ou CSM) après impôt dépasserait EUR 9 milliards(4) au 1er janvier 2022.

SCOR fera un point sur son environnement et ses ambitions stratégiques à l’occasion des résultats du deuxième trimestre publiés le 28 juillet 2022, et présentera son nouveau plan stratégique dans son ensemble, y compris dans le cadre d’IFRS 17, le 9 novembre, avec ses résultats du 3ème trimestre (Journée Investisseurs).

Denis Kessler, Président de SCOR, a déclaré : « Incertitudes et instabilités se multiplient : la pandémie se poursuit, la ‘refragmentation’ du monde accélère, l’inflation resurgit, l’économie ralentit, les catastrophes naturelles frappent… Notre environnement semble être de plus en plus ‘stochastique’, aléatoire. La prévisibilité du monde semble se réduire. De fait, l’industrie de la (ré)assurance semble faire face à des chocs de plus en plus fréquents et à des menaces de plus en plus diffuses et protéiformes. Nous vivons à cet égard une période de ‘grand changement’. Dans cet environnement en mutation profonde, où les risques se multiplient, la réassurance est de plus en plus nécessaire pour apporter de la sécurité à tous les agents économiques. Pour parvenir à assurer leurs missions fondamentales, les réassureurs sont appelés à se transformer et à adapter leur gestion des risques dans toutes les dimensions. En tant que porteurs ultimes des risques, leur solvabilité revêt une importance cruciale. SCOR est prêt à relever tous ces défis, grâce à la profondeur de son fonds de commerce, à son expertise technique, aux talents de ses collaborateurs et à sa maîtrise des nouvelles technologies. J’ai la conviction que SCOR, fort d’une gouvernance prouvée et d’un management actif, suivra résolument les voies et moyens permettant de poursuivre son développement créateur de valeur

Laurent Rousseau, Directeur général de SCOR, a déclaré : « Le premier trimestre 2022 a été marqué par une série d'événements exceptionnels, tant en réassurance de dommage et de responsabilité qu’en réassurance vie, qui ont eu un impact négatif sur notre performance financière. Parmi ces événements, nous nous sommes particulièrement concentrés sur la gestion de l'impact du conflit en Ukraine tant d'un point de vue financier, opérationnel et humain. 
Nous restons également concentrés sur nos principaux objectifs : réduire la volatilité de nos résultats, accroître la rentabilité, développer le fonds de commerce, allouer le capital de manière efficiente et amorcer la transformation du Groupe. Les renouvellements de traités de réassurance P&C au 1er janvier et au 1er avril ont été prometteurs et nous avons dans tout le Groupe un plan d'action clair pour améliorer la performance financière du groupe en 2022. Alors que le Groupe enregistre sur ce premier trimestre une perte comptable, sa solvabilité reste solide, avec un ratio de solvabilité de 240%.
»
 

(1) A taux de change constants.
(2) PML (« Probable Maximum Loss ») : perte agrégée nette correspondant au dépassement du quantile à 1/250.
(3) Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs du T1 2022 de 1,8 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS39), le rendement des actifs aurait été de 2,1 %.
(4) Chiffre non audité

Titre du bloc
Lire le PDF
Visuel
Q1 2022
CONTACT
First name
Nathalie
Last name
Mikaeloff
Job title
Media Relations
Email
First name
Yves
Last name
Cormier
Job title
Investor Relations
Email
S'abonner aux alertes
Tenez-vous informés des dernières actualités de SCOR