Faisant suite à la publication le 9 janvier 2019 du décret « Index de l’égalité Femmes-Hommes » permettant d’identifier d’éventuelles disparités salariales non justifiées, SCOR a procédé au calcul de l’index fondé sur 5 critères légaux, énoncés ci-dessous. Le résultat obtenu par la méthodologie permet de mesurer l’efficacité des politiques menées en matière d’égalité hommes-femmes au sein de l’UES SCOR, un minimum de 75 points étant requis règlementairement sur une note globale de 100.

  • Ecart de rémunération entre les femmes et les hommes (calcul établi selon les classes SCOR et non les catégories socio-professionnelles), sur 40 points,
  • Ecart de taux d’augmentations individuelles entres les femmes et les hommes (hors promotion), sur 20 points,
  • Ecart de taux de promotions entre les femmes et les hommes, sur 15 points,
  • Augmentations au retour de congé maternité, sur 15 points,
  • Nombre de salarié du sexe sous-représenté parmi les dix salariés ayant perçu les plus hautes rémunérations, sur 10 points.

 

Pour 2019, SCOR obtient un résultat de 83/100.

 

Ce score confirme le bien fondé des initiatives déjà mises en œuvre par le Groupe, qui reste mobilisé sur tous les sujets relatifs à l’équilibre « hommes-femmes ».