12mar10

Communiqué de presse

P&C

Estimation du coût des sinistres liés aux tremblements de terre récents en Haïti et au Chili, et à la tempête Xynthia en Europe

Le premier trimestre 2010 a jusqu’à présent connu une fréquence anormalement élevée de catastrophes naturelles graves puisque deux tremblements de terre violents ont touché le continent américain en janvier et février, et qu’une violente tempête a balayé l’Europe. SCOR a pour mission de couvrir de tels sinistres ; les répercussions financières, bien qu’importantes au premier trimestre, auront un impact marginal pour le Groupe en termes de solidité financière et de niveau de solvabilité.

Le premier trimestre 2010 a jusqu’à présent connu une fréquence anormalement élevée de catastrophes naturelles graves puisque deux tremblements de terre violents ont touché le continent américain en janvier et février, et qu’une violente tempête a balayé l’Europe. SCOR a pour mission de couvrir de tels sinistres ; les répercussions financières, bien qu’importantes au premier trimestre, auront un impact marginal pour le Groupe en termes de solidité financière et de niveau de solvabilité. 
 
Le tremblement de terre le plus violent s’est produit au Chili. De magnitude 8,8, ce séisme a frappé de plein fouet le pays le 27 février dernier, suivi de fortes répliques dans la région. Il s’agit du cinquième plus puissant séisme au monde depuis 1900 ; il a causé une alerte au tsunami dans l’océan Pacifique, détruit en partie les villes situées autour de l’épicentre et secoué Santiago. Selon les autorités chiliennes, le bilan de ce tremblement de terre s’élève à 279 morts. 
S’appuyant sur des estimations préalables, SCOR évalue les coûts pour le Groupe à environ EUR 95 millions nets avant impôts, soit près de 3 % des primes nettes acquises annuelles prévues de SCOR Global P&C et moins de la moitié du budget annuel CAT. Il existe cependant une part d’incertitude importante : près de la moitié des coûts devrait provenir des affaires Traités de SCOR avec, pour l’ensemble du marché, des pertes globales comprises entre USD 5,5 milliards et USD 8,5 milliards. L’autre moitié concerne le portefeuille Facultative et présente une part plus élevée d’incertitude.
 
Un autre séisme violent de magnitude 7,3 a eu lieu en Haïti le 12 janvier 2010 et a été suivi d’au moins 52 répliques de magnitude supérieure à 4,5. Selon les autorités haïtiennes, le tremblement de terre a causé plus de 230 000 victimes et 300 000 blessés, détruit des milliers de maisons et de bâtiments publics, dont des hôpitaux, et ravagé les infrastructures et le réseau de communication du pays. SCOR a fait une première estimation du coût des sinistres de EUR 27 millions nets avant impôts.
 
Enfin, la tempête Xynthia a balayé l’Europe durant le week-end du 27-28 février, touchant sept pays (le Portugal, la France, l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg). En France, la côte atlantique a été particulièrement touchée par des rafales de vent de plus de 200 km/heure et des ondes de tempête qui ont provoqué des inondations, causant des dégâts matériels importants et faisant 52 victimes. Le Gouvernement a qualifié la tempête Xynthia de « catastrophe nationale », ce qui a conduit l’Etat à intervenir par l’intermédiaire de la CCR. Selon des premières estimations, SCOR évalue le coût des dommages causés par la tempête Xynthia à environ EUR 35 millions nets avant impôts sur EUR 2,5 à EUR 3 milliards de pertes estimées, pour l’ensemble du marché, enregistrées principalement en France et en Allemagne.

Contact

Marie-Laurence Bouchon

Group Head of Communications

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com

 

Ian Kelly

Head of Investor Relations

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com