29avr20

Press Release

Groupe

SCOR enregistre une performance solide au premier trimestre 2020, avec un résultat net de EUR 162 millions

Résultats du premier trimestre 2020

PUBLIE A 07h23 CET


En un demi-siècle, SCOR a bâti une réputation d’entreprise qui est présente aux côtés de ses clients, de ses collaborateurs et de l’ensemble de ses parties prenantes dans les moments les plus difficiles. C’est encore le cas dans la période de crise inédite à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. Le 11 mars 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé que le Covid-19 pouvait être qualifié de pandémie mondiale. Les résultats du premier trimestre 2020 du groupe SCOR ne sont pas particulièrement impactés par la pandémie de Covid-19 et la crise économique et financière qui l’accompagne, mais cet événement est toujours en cours, et il est impossible à ce stade d’évaluer précisément les conséquences de cette crise pour le reste de l’exercice, en raison de l’incertitude très forte pesant d’une part tant sur l’ampleur que sur la durée de la pandémie et de ses multiples conséquences sociales, économiques et financières, et d’autre part sur les effets possibles des mesures gouvernementales déjà prises et à venir. SCOR pourrait observer en 2020 une augmentation de la sinistralité tant en réassurance vie qu’en réassurance de dommages et de responsabilités, ainsi qu’une hausse des dépréciations d’actifs.
 

En cette période de crise, nous faisons tout notre possible pour soutenir nos partenaires commerciaux, nos collaborateurs et les populations locales dans les endroits où nous sommes présents à travers le monde, tout en assurant efficacement la continuité des opérations du Groupe.
 

SCOR met tout en œuvre pour contribuer à enrayer la propagation de la pandémie de Covid-19. D’abord au sein de l’entreprise. Protéger activement la santé des collaborateurs et de leurs proches est notre priorité absolue. C’est la raison pour laquelle nous avons adopté de manière anticipée des mesures de prévention strictes, jusqu’à la pleine activation du Plan de Continuité d’Activité, avec le recours au télétravail dans tous les bureaux du Groupe, avant même l’adoption de mesures de confinement et de « distanciation sociale » dans la plupart des pays. Mais aussi en dehors de l’entreprise. C’est dans cette optique que SCOR a lancé un appel à la mobilisation avec la campagne « Spread knowledge, not the virus » (« Propagez l’information, pas le virus »), qui explique l’importance des mesures de confinement strictes pour combattre la pandémie et appelle chacun à contribuer à la lutte contre sa propagation. Le Groupe partage également ses connaissances sur l’évolution du phénomène pandémique, notamment en publiant des données statistiques épidémiologiques de manière régulière.
 

La résilience des capacités opérationnelles de SCOR, qui s’appuie sur des systèmes et applications informatiques performants, permet au Groupe de continuer à servir ses clients en cette période de crise et notamment à répondre sans délai à leurs besoins de réassurance
 

Les gouvernements et les banques centrales ont réagi à la pandémie de coronavirus, respectivement par des mesures de confinement et de relance budgétaire et par des politiques monétaires visant à soutenir les marchés financiers et à apaiser les craintes d’une pénurie de liquidités. Les effets de ces mesures gagneront en visibilité au fur et à mesure de leur mise en œuvre.
 

 

***

 

 

SCOR enregistre une performance solide au premier trimestre 2020, conjuguant croissance maîtrisée, forte rentabilité et solvabilité robuste.
 

  • Les primes brutes émises du Groupe atteignent EUR 4 158 millions au premier trimestre 2020, en hausse de 2,2 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2019 (+4,3 % à taux de change courants).
     
  • SCOR Global P&C enregistre des primes brutes émises en hausse de 2,9 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2019 (+4,8 % à taux de change courants). SCOR Global P&C démontre la solidité de sa rentabilité technique au premier trimestre 2020 en affichant un ratio combiné net de 94,5 %, en ligne avec l’hypothèse prévue par le plan « Quantum Leap ».
     
  • SCOR Global Life poursuit avec succès le développement de son activité, enregistrant une croissance de ses primes brutes émises de 1,7 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2019 (+4,0 % à taux de change courants). SCOR Global Life affiche un niveau de rentabilité technique élevé au premier trimestre 2020, avec une marge technique de 7,4 %.
     
  • SCOR Global Investments poursuit une stratégie de gestion d’actifs prudente et dégage un rendement des actifs solide de 3,1 % au premier trimestre 2020, bénéficiant de la réalisation de plus-values.
     
  • Le ratio de coûts du Groupe, qui s’établit à 4,7 % des primes brutes émises, est meilleur que l’hypothèse d’environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ».
     
  • Le résultat net du Groupe atteint EUR 162 millions au premier trimestre 2020, en hausse de 23,7 % par rapport au premier trimestre 2019. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) ressort à 10,7 %[1], soit 1 007 points de base au-dessus du taux sans risque[2], dépassant ainsi l’objectif de rentabilité du plan « Quantum Leap ».
     
  • Les activités du Groupe ont dégagé un cash-flow opérationnel net de EUR 246 millions au premier trimestre 2020, bénéficiant des contributions de SCOR Global Life et SCOR Global P&C. La liquidité totale du Groupe, très élevée, ressort à EUR 2,7 milliards au 31 mars 2020.
     
  • Les capitaux propres s’élèvent à EUR 6 268 millions au 31 mars 2020, en diminution de EUR 106 millions par rapport au 31 décembre 2019. Cette variation s’explique principalement par les évolutions des spreads de crédit et des marchés actions au cours du premier trimestre 2020. Il en ressort un actif net comptable par action solide de EUR 33,41, contre EUR 34,06 au 31 décembre 2019.
     
  • Le ratio d’endettement financier s’établit à 26,6 % au 31 mars 2020, en légère augmentation de 0,2 point par rapport au 31 décembre 2019. Le ratio d’endettement financier ajusté s’établit à 25,5 % après prise en compte du remboursement anticipé d’une dette[3] à l’échéance du 20 octobre 2020.
     
  • Le ratio de solvabilité estimé du Groupe au 31 mars 2020 s’élève à 210 %, dans la partie haute de la zone de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan « Quantum Leap ». La baisse de ce ratio par rapport au 31 décembre 2019 est principalement imputable aux mouvements de marché au cours du premier trimestre.

 

Situation de SCOR en termes d’expositions à la pandémie de Covid-19
 

SCOR bénéficie d’une assise financière forte, d’un ratio de solvabilité élevé et d’un fonds de commerce résilient s’appuyant sur une présence mondiale. La situation du Groupe est la suivante :
 

  • En matière de réassurance vie, la situation actuelle reste bien en deçà du scénario pandémique extrême publié par SCOR, dont la période de retour est de 200 ans :
    • La couverture du risque de mortalité représente l’essentiel de l’exposition, surtout aux États-Unis, où le Groupe bénéficie d’un portefeuille de risques diversifié, qui est exposé à une population relativement plus jeune que la population générale et dont la situation socio-économique est relativement plus favorable ;
       
    • Le Groupe a une exposition limitée aux lignes de métier dont la sinistralité est directement influencée par l’évolution de l’environnement économique, par exemple l’assurance invalidité en France et en Australie ;
       
    • Des effets de “compensation” positifs pourront apparaître au cours du temps sur les portefeuilles de risques de longévité et de dépendance (en France).
       
  • En matière de réassurance de dommages et de responsabilités, SCOR analyse en permanence, à la lumière de l’évolution rapide de la situation, son exposition à la pandémie de Covid-19 en étudiant ses impacts éventuels pour les différentes lignes de métier :
    • De nombreuses lignes de métier ne sont pas impactées ou ne sont exposées que de manière marginale, même si elles peuvent être affectées en termes de volume de primes en raison de la nature des couvertures assurantielles fournies ;
       
    • Les expositions de SCOR Global P&C à la plupart des lignes de métier qui sont les plus affectées par le phénomène pandémique et par la crise économique et financière qui en résulte, telles que les couvertures liées à l’annulation, au report ou à la relocalisation d’événements, sont nulles ou très peu significatives ;
       
    • Les développements en matière de couverture des pertes d’exploitation font l’objet d’un suivi attentif dans l’ensemble des marchés concernés ;
       
    • Des expositions pourraient également concerner les portefeuilles de risques Crédit, Caution et Risques politiques, qui ne représentent au total que ~ 7 % du volume global de primes de SCOR Global P&C.
       
  • En matière d’investissements, même si SCOR pourrait à l’avenir être confronté à une diminution de ses produits financiers du fait de la baisse des taux d’intérêt ainsi qu’à une hausse des dépréciations d’actifs, le Groupe bénéficiait d’un portefeuille d’investissement résilient et « défensif » lorsque la crise liée au Covid-19 s’est déclarée :
    • SCOR poursuit une stratégie de gestion d’actifs prudente, caractérisée par une appétence limitée aux risques de marché ;
       
    • Tout au long de l’année 2019, SCOR a sciemment réduit le risque du portefeuille d’investissement, ce qui s’est traduit par une diminution significative de l’exposition au risque de crédit et par une hausse de la liquidité. Le portefeuille d’investissement de SCOR a une exposition très réduite aux actions cotées (0,6 % du total des actifs) ;
       
    • A la fin du premier trimestre 2020, son portefeuille obligataire, qui est de très grande qualité avec une note de crédit moyenne de A+ et extrêmement liquide, est faiblement exposé aux secteurs pétrolier et gazier (1,7 % du total des actifs), ainsi qu’aux secteurs du transport aérien, de la distribution, des loisirs, de l’hôtellerie et du divertissement (2,4 % du total des actifs) ;
       
    • La liquidité du portefeuille d’investissement est très élevée. D’une valeur de EUR 20,3 milliards, le portefeuille d’actifs bénéficie d’une duration courte, qui s’établit à 3,2 ans pour les actifs obligataires (contre 4,3 ans fin 2018), avec EUR 8,3 milliards de cash-flows financiers[4] attendus au cours des 24 prochains mois, soit l’équivalent de 41 % des actifs en portefeuille.

 

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « La pandémie de Covid-19 est un choc d’une gravité historique. Elle est devenue une crise polymorphe, qui affecte en profondeur la vie de milliards de personnes à travers le monde. Dans un tel contexte, SCOR a immédiatement tout mis en œuvre pour contribuer à enrayer la propagation de la pandémie et plus généralement pour contribuer au bien-être et à la résilience de la société, pour le bénéfice de toutes ses parties prenantes. Nos priorités absolues ont été de protéger activement la santé de nos collaborateurs, d’assurer efficacement la continuité de nos opérations et du service à nos clients en une telle période de crise, de partager nos connaissances sur l’évolution de la pandémie et de souligner l’importance des gestes de prévention et de protection à respecter pour contribuer à endiguer le phénomène. La crise actuelle est une épreuve pour chacune et chacun d’entre nous. Le Groupe est pleinement mobilisé pour anticiper, mesurer, et gérer les impacts de ce choc majeur, comme il l’a fait pour d’autres grandes catastrophes dans le passé. Nous adressons à chacune et chacun d’entre vous tous nos vœux de bonne santé et de sécurité pendant cette période très difficile ».




[1] Il existe une incertitude quant aux potentiels effets négatifs de la crise du Covid-19, résultant à la fois de l’évolution des sinistres et de la situation des marchés financiers. Les chiffres du premier trimestre n’ont pas été impactés de manière significative par cette crise et les informations financières publiées pour les trois premiers mois de l’année ne permettent pas nécessairement de préjuger des résultats semestriels et annuels.

[2] Le taux sans risque est calculé sur la base d’une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans (62 points de base au premier trimestre 2020)

[3] CHF 125 millions de titres subordonnés à durée indéterminée émis le 20 octobre 2014 avec une option de remboursement anticipé en octobre 2020.

[4] Flux financiers susceptibles d’être investis, notamment soldes de trésorerie courante ainsi que coupons et remboursements futurs.

 

Contact

Media Relations

Media

+33 (0)1 58 44 76 62

media@scor.com

Investor Relations

Ian Kelly

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com