22mar06

Communiqué de presse

Groupe

SCOR poursuit la mise en oeuvre du dispositif de part variable du salaire grâce au jugement de la Cour d’appel de Versailles

SCOR a décidé en juillet 2005 la mise en œuvre pour l’ensemble des collaborateurs du Groupe d’une part variable de rémunération, fondée sur la performance, en complément du salaire de base. Ce dispositif a été accepté par avenant à leur contrat de travail par 96% des collaborateurs de SCOR Paris et par l’ensemble des collaborateurs de SCOR à l’étranger.

SCOR a décidé en juillet 2005 la mise en œuvre pour l’ensemble des collaborateurs du Groupe d’une part variable de rémunération, fondée sur la performance, en complément du salaire de base. Ce dispositif a été accepté par avenant à leur contrat de travail par 96% des collaborateurs de SCOR Paris et par l’ensemble des collaborateurs de SCOR à l’étranger. 
 
Les organisations syndicales CFDT et CFE-CGC ont introduit une action en référé contre la mise en place de ce dispositif. Le 20 septembre 2005, une ordonnance de référé a suspendu le dispositif pour le personnel de SCOR Paris. SCOR a immédiatement fait appel de cette décision. 
 
La Cour d’Appel de Versailles a infirmé ce jour le jugement de référé du 20 septembre 2005. Dès lors, la mise en œuvre de ce nouveau dispositif peut continuer à s’appliquer. 
 
Ce jugement permet maintenant de verser aux 86 collaborateurs de SCOR Paris la part variable qu’ils auraient dû percevoir en septembre 2005.
 
Grâce au jugement rendu ce jour, l’ensemble des collaborateurs de SCOR pourront bénéficier en 2006 de ce dispositif de part variable. 

Contact

Marie-Laurence Bouchon

Group Head of Communications

+33 (0)1 58 44 75 43

mbouchon@scor.com

 

Ian Kelly

Head of Investor Relations

+44 203 207 8561

ikelly@scor.com