Résultats annuels 2020

SCOR absorbe le choc de la pandémie de Covid-19, dégageant un résultat net de EUR 234 millions en 2020, et propose un dividende de EUR 1.80 par action

Body

L'année 2020 a été marquée par le choc historique et global de la pandémie de Covid-19 mais aussi par une série de catastrophes naturelles ainsi que par des sinistres industriels et commerciaux de grande ampleur. SCOR a passé avec succès ce stress test grandeur nature, démontrant une nouvelle fois la résilience de son modèle économique et sa faculté à absorber les chocs. Le Groupe a accompli sa mission, honorant tous ses engagements envers ses clients et contribuant à la protection des personnes et des biens affectés par ces sinistres, tout en parvenant à dégager des résultats de qualité. 

 

SCOR poursuit activement la mise en œuvre de son plan stratégique « Quantum Leap », placé sous le double sceau de la rentabilité et de la solvabilité, accélérant son recours aux nouvelles technologies tout en poursuivant sa démarche en matière de développement durable et de responsabilité sociale.

 

La crise liée à Covid-19 est toujours en cours, ce qui engendre des incertitudes importantes pour 2021. Le ratio de solvabilité de SCOR à fin 2020, qui tient compte des prévisions de sinistres liés à la pandémie de Covid-19 en 2021, s’établit à 220 %, à la borne supérieure de la zone de solvabilité optimale. En outre, le Groupe dispose d’un niveau de liquidités très élevé de presque EUR 2,0 milliards, et les quatre agences de notation ont toutes confirmé sa notation financière de niveau « AA- »1. Fort de cette assise financière très solide, SCOR propose un dividende de EUR 1.802 par action au titre de l’exercice 2020. 

 

SCOR estime que la pandémie de Covid-19 contribue à créer les conditions d’une croissance de la réassurance plus forte assortie d’une dynamique tarifaire positive. La pandémie exacerbe la croissance de l’aversion aux risques lato sensu, ce qui entraînera une demande plus importante de protection partout dans le monde. En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, la pandémie de Covid-19 conduit à une accélération des hausses tarifaires et de l’amélioration des termes et conditions pour l’ensemble des lignes d’affaires et l’ensemble des zones géographiques, le niveau très faible des taux d’intérêt agissant comme un catalyseur additionnel. SCOR a pleinement tiré parti de ces conditions de marché favorables et de la profondeur de son fonds de commerce pour enregistrer d’excellents renouvellements au 1er janvier 2021. La pandémie de Covid-19 crée également les conditions d’une transformation historique de la (ré)assurance de personnes, qui se fonde non seulement sur une prise de conscience plus aiguë par les consommateurs de l’importance de la prévoyance et de l’assurance santé, mais aussi sur une accélération du recours par le secteur aux nouvelles technologies, allant de la souscription à la gestion des sinistres. 

 

SCOR est bien positionné dans cet environnement de marché porteur. Le Groupe continuera à tirer pleinement parti de sa plate-forme de souscription globale et de son savoir-faire pour saisir les opportunités de marché, en s’appuyant sur ses atouts de réassureur de tout premier rang – mise en œuvre d’une stratégie claire et éprouvée, position de marché confirmée, fonds de commerce de grande qualité, assise financière très forte, expertise technique reconnue et absence de problèmes hérités du passé.
 

***

 

  • Les primes brutes émises atteignent EUR 16 368 millions en 2020, en hausse de 1,8 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). 
  • SCOR Global P&C enregistre des primes brutes émises en hausse de 2,4 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). SCOR Global P&C absorbe le choc de la pandémie de Covid-19 et dégage un ratio combiné net de 100,2 % en 2020. En excluant l’impact de la pandémie de Covid-19, le ratio combiné net s’élève à 95,5 %, en ligne avec les hypothèses du plan « Quantum Leap ».
  • SCOR Global Life enregistre une croissance de ses primes brutes émises de 1,4 % à taux de change constants par rapport à 2019 (+ 0,2 % à taux de change courants). SCOR Global Life absorbe le choc de la pandémie de Covid-19 et démontre la résilience de son modèle économique. SCOR Global Life enregistre des résultats solides, affichant une marge technique de 5,8 % en 2020, après prise en compte de 3,7 points imputables au coût de la pandémie de Covid-19.
  • SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs solide de 2,8 % en 2020.
  • Le ratio de coûts du Groupe s’établit à 4,5 % des primes brutes émises, meilleur que l’hypothèse d’environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ».
  • Le résultat net du Groupe atteint EUR 234 millions en 2020. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) ressort à 3,8 %, soit 327 points de base au-dessus du taux sans risque3. Le rendement annualisé des capitaux propres normalisé4 s’établit à 10,6 %, soit 1 014 points de base au-dessus du taux sans risque3, dépassant l’objectif de rentabilité du plan stratégique « Quantum Leap ». 
  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel élevé de EUR 988 millions en 2020. Les liquidités totales du Groupe, à un niveau très élevé, ressortent à EUR 1 989 millions au 31 décembre 2020.
  • Les capitaux propres du Groupe atteignent EUR 6 177 millions au 31 décembre 2020, en baisse de EUR 197 millions par rapport au 31 décembre 2019 du fait principalement de la baisse du dollar américain. L’ensemble des évolutions des taux de change se traduisent par une baisse de EUR 523 millions des capitaux propres. Il en ressort un actif net comptable par action de EUR 33,01, contre EUR 34,06 au 31 décembre 2019.
  • Le ratio d’endettement financier du Groupe s’établit à 28,5 % au 31 décembre 2020, en augmentation de 2,1 points par rapport au 31 décembre 2019, du fait principalement de la baisse du niveau des capitaux propres affecté par l’évolution des changes. 
  • Le ratio de solvabilité estimé du Groupe s’élève à 220 % au 31 décembre 2020, à la borne supérieure de la zone de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan stratégique « Quantum Leap ». Ce niveau de solvabilité élevé procède à la fois d’une forte génération de capital et d’une gestion du capital efficace. Il intègre le paiement à venir du dividende de EUR 1,80 par action. 
     

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « La pandémie de Covid-19 est un choc historique. Le risque pandémique est évidemment bien connu des réassureurs. Dans la cartographie des risques que SCOR établit chaque année, les maladies infectieuses figurent en bonne place. Ainsi l’étude et la modélisation du risque pandémique faisaient partie intégrante de notre gestion des risques lorsque la pandémie de Covid-19 s’est déclarée. Rétrospectivement, nous sous-estimions alors la portée véritablement globale d’un tel phénomène ainsi que l’impact déterminant des diverses décisions – non modélisables ! – prises par les pouvoirs publics pour contenir la propagation du virus, qui ont in fine fortement contribué aux expositions de l’industrie de la (ré)assurance à cette crise. Les mesures qui ont été prises pour contenir la pandémie, notamment le confinement, ont affecté toute la vie économique et sociale. Cette crise est devenue polymorphe – sanitaire, sociale, économique, financière et même géopolitique. Elle a ainsi affecté les (ré)assureurs, tant à l’actif qu’au passif, en réassurance vie et en réassurance de dommages et de responsabilité. Le Groupe a passé avec succès ce stress test grandeur nature en parvenant à absorber ce choc majeur. SCOR termine l’année 2020 en étant rentable et solvable. Les fondamentaux du Groupe demeurent très solides, comme en attestent les excellents résultats que nous aurions enregistrés en l’absence de la pandémie de Covid-19 – qui a coûté au Groupe EUR 640 millions en 2020 – ainsi que le niveau de solvabilité atteint fin décembre. Ceci permet au Groupe de poursuivre sa politique active de rémunération de ses actionnaires, avec un dividende de EUR 1.80 au titre de l’année 2020 proposé à l’Assemblée Générale. SCOR est très bien positionné pour tirer parti de l’amélioration des termes et conditions tarifaires en assurance et réassurance de dommages et de responsabilité, comme le démontrent les excellents renouvellements enregistrés au 1er janvier 2021. De même, le Groupe poursuit son développement en réassurance vie, notamment en Asie. SCOR continue à mettre en œuvre son plan stratégique « Quantum Leap » avec détermination. Je tiens à exprimer mes vifs remerciements aux collaborateurs du Groupe pour avoir assuré la continuité du fonctionnement de l’entreprise et servi tous nos clients durant cette période très difficile. »

 

***

 

Point sur la pandémie de Covid-19 

 

SCOR démontre sa capacité à absorber le choc de la crise liée à la pandémie de Covid-19, tant au plan opérationnel qu’au plan financier.


En 2020, SCOR a tout mis en œuvre sans délai pour contribuer à enrayer la propagation de la pandémie. Le Groupe a adopté très tôt des mesures de prévention strictes pour protéger la santé de ses collaborateurs. SCOR a par ailleurs partagé ses connaissances sur l’évolution du phénomène pandémique de manière régulière. 

SCOR a mené une évaluation approfondie de ses expositions à la crise sanitaire, économique et financière liée à la pandémie de Covid-19 pour l’ensemble de ses activités, en s’appuyant sur son savoir-faire en matière de modélisation. Sur la base des données disponibles, des informations communiquées par ses clients et des résultats des modèles utilisés, le coût total de la pandémie de Covid-19 enregistré dans les comptes du Groupe en 2020 (en matière de réassurance vie, de réassurance de dommages et de responsabilité, et d’investissements) s’élève à EUR 640 millions . La situation est la suivante :

  • En matière de réassurance vie, SCOR estime que l’impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de Protection est absorbable. Un coût total de EUR 314 millions5 a été enregistré dans les comptes en 2020 pour la pandémie de Covid-19, dont EUR 196 millions ont été payés au 31 décembre 2020.
    • L’essentiel de l’exposition provient des États-Unis, où SCOR estime que les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 encourus jusqu’au 31 décembre 2020 représentent un impact de EUR 283 millions5
    • Une provision additionnelle de EUR 31 millions5 pour couvrir les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 a été enregistrée en 2020 au titre des expositions du Groupe dans l’ensemble des autres marchés.
    • SCOR estime que l’impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de risques de réassurance vie au cours des douze prochains mois est également absorbable, même si des incertitudes persistent. Les conséquences ultimes de la pandémie sont toujours sujettes à des incertitudes significatives, dues en partie au développement de nouveaux variants du virus, ainsi qu’au respect des mesures de confinement et à la mise en œuvre des campagnes de vaccination, en particulier aux États-Unis. L’impact de la pandémie de Covid-19 sur le portefeuille de risques de SCOR Global Life dépend des différences de mortalité entre la population réassurée par SCOR Global Life et la population générale, notamment en matière de taux de mortalité des personnes ayant contracté la maladie, en particulier aux États-Unis. SCOR suit en permanence la situation en utilisant un modèle épidémiologique sophistiqué développé en interne. 
  • En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, SCOR estime que l’impact de la pandémie de Covid-19 sur son portefeuille de risques est absorbable. Un montant total de EUR 284 millions6 pour les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 (incluant des provisions pour les sinistres potentiels) a été enregistré dans les comptes en 2020, dont EUR 30 millions ont été payés au 31 décembre 2020. L’exposition du Groupe se concentre principalement sur les portefeuilles de risques Crédit, Caution et Risques politiques et sur la couverture des pertes d’exploitation. Les renouvellements de janvier 2021 ont conduit à une clarification des clauses contractuelles, avec l’introduction d’exclusions en cas de pandémie.
  • En matière d’investissements, SCOR bénéficiait d’un portefeuille d’investissements défensif et de grande qualité lorsque la crise liée à la pandémie de Covid-19 s’est déclarée. Le niveau de dépréciations d’actifs en 2020 est modéré, s’établissant à EUR 42 millions avant impôts. Les plus-values latentes du portefeuille d’actifs ont augmenté de EUR 179 millions entre le 31 décembre 2019 et le 31 décembre 2020, alors même que le Groupe a réalisé EUR 197 millions de plus-values en 2020.

 

tableau résultats version FR

 

 

1 Cf les communiqués de Moody’s (publié le 7 mai 2020), S&P (publié le 18 juin 2020), Fitch (publié le 15 septembre 2020) et A.M. Best (publié le 25 septembre 2020). La note AM Best’s Financial Strength de A+ suit une échelle différente des autres agences de notation, et la note AM Best's Long term Issuer Credit (ICR) de aa - suit la même échelle que les autres agences.
2 La proposition de dividende au titre de 2020 sera soumise au vote des actionnaires lors de l’Assemblée générale 2021, conformément à la décision prise par le Conseil d’administration du 23 février 2021 ayant arrêté les comptes sociaux et les comptes consolidés de l’exercice clos au 31 décembre 2020. 
3 Le taux sans risque est calculé sur la base d’une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans (48 points de base au quatrième trimestre 2020).
4 Normalisé de la charge due aux catastrophes naturelles (compte tenu d’un budget de catastrophes naturelles de 7 %) et du coût de la pandémie de Covid-19 (hors dépréciation du portefeuille d’actions).
5 Net de rétrocession et avant impôts
6 Net de rétrocession, net de primes de reconstitution et avant impôts

Titre du bloc
Lire le PDF
Visuel
PDF FR
CONTACT
First name
Media
Last name
Relations
Job title
Media
Phone
+33 (0)1 58 44 76 62
Email
First name
Olivier
Last name
Armengaud
Job title
Investor Relations
Phone
+33 1 58 44 86 12
Email
S'abonner aux alertes
Tenez-vous informés des dernières actualités de SCOR